Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS  conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique  et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région.  Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et  "contact" dans la barre des menus.  Vous pouvez également consulter quelques  articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique.  La rubrique "Catégories" vous  permet d'accéder aux articles par thème .

Arcachon - Le blog de Charles-Albert Lucas

Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région. Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et "contact" dans la barre des menus. Vous pouvez également consulter quelques articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique. La rubrique "Catégories" vous permet d'accéder aux articles par thème .

Subi pour Vous....

Lors de la "dernière séance" du conseil municipal, nous avons eu le droit au déploiement d'un autoritarisme sans  précédent de la part du maire actuel... 

Lors de l'examen de la délibération sur le budget supplémentaire 2017, (je ne dis pas de la discussion sur le budget supplémentaire, car  discussion il n'y  eut pas...), après l'exposé par M. Chansarel, devenu ce jour-là maître des erreurs comme d'autres le sont des horloges, le  maire demande qui veut intervenir. Nous sommes deux à lever la main, dont un membre de la majorité. Monsieur le maire me donne la parole... Etant entrain de donner des signatures à des membres du personnel municipal (comme à chaque conseil, on nous demande de signer des tas de feuilles) et par courtoisie pour mon collègue (qui a plusieurs reprises ses derniéres séances n'a pu s'exprimer, le maire feignant de ne pas voir sa main levée) je demande à Monsieur le maire de lui donner la parole . Réponse: "Si vous ne prenez pas la parole maintenant vous ne pourrez plus intervenir sur cette délibération, car je ne vous rendrai pas la parole...."

Et effectivement il ne m'a pas rendu la parole... alors je l'ai prise à l'aide d'un micro portatif qu'il n'avait pas vu venir..., mais le brouhaha a continué jusqu'à ce que Monsieur le Maire déclare que je troublais l'ordre publique. Résultat des courses je n'ai pu m'exprimer sur le budget supplémentaire, ce qui n'est pas grave car je n'avais rien à dire de très important, après la découverte de la tromperie dans la présentation du tableau des dettes depuis 2011 et de l'erreur du receveur municipal dans son compte de gestion 2015, rectifié discrètement en 2016.

Toutefois je m'interroge sur cet autoritarisme, sur l'application du réglement intérieur dont on sait dans quelles conditions il a été modifié en début de mandat; dans ce règlement il n'y a pas de disposition interdisant l'utilisation d'un appareil individuel destiné à amplifier la voix, ni de dispositions autorisant le maire à couper le micro à un conseiller? 

Quelle mouche a-t-elle piqué Yves Foulon? C'est sans doute un trouble momentané, post électoral dont on peut souhaiter qu'il ne soit pas récurrent? Sans doute était-il plus atteint par sa défaite législative qu'il ne voulait le laisser voir? Nous le savons bien seule la victoire est belle... La défaite, c'est le trou noir de la dépression. Certes je n'ai pas voté pour lui en juin 2017, mais je ne suis qu'une mouche parmi d'autres mouches, toutes plus insignifiantes les unes que les autres sauf quand elles se mettent à s'additionner...Est-ce que je mérite un tel traitement? Est-ce juste? Est-ce moral? Est-ce éthique? Une fois posées ces questions, la réponse s'impose d'elle-même...

En fait Foulon n'aime pas donner la parole à sa majorité et laisser l'opposition répondre ensuite, mais quelque fois il ne parvient pas à l'empêcher. Le schéma qu'il cherche à imposer est le suivant:

  1. -lecture de la délibération,
  2. -remarques de l'opposition,
  3. -remarques éventuelles d' un ou deux conseiller de la majorité
  4. -conclusion éventuelle de M.le Maire qui redit la même chose qu'en 1 et 3
  5. -votes

L'idéal pour Foulon c'est que l'on passe de 2 à 5, cela va plus vite.

Quelque fois un conseiller majoritaire explique son vote et son adhésion avec une flagornerie consternante. Les spécialistes de la démarche sont M. Beunard et jusqu'à une date récente M.Landais qui semble n'être plus lié  à la majorité que par un fil ténu . Quelque fois aussi un adjoint mis en cause justifie l'action majoritaire. C'est ainsi que récemment Mme Phelippot a présenté la vente de l'ancienne piscine comme un acte de gestion de bon père de famille qui vendrait de l'immobilier pour boucher les trous creusés dans son budget par  ses dépenses incontrôlées... M. le maire a du intervenir ensuite longuement pour noyer cette stupidité dans un océan de verbiage sur le mode: "on vend ce qui ne sert pas aux arcachonnais...", histoire de ne pas avoir à augmenter les impôts, mais cela il ne le dit pas. Si les remarques de l'opposition sont virulentes, le maire reprend longuement la parole avant le vote pour que ces justifications mieux argumentées figurent au PV.

Je raconte tout cela sur un mode détendu, mais il y a derrière ces comportements une violence que nous, élus d'opposition, subissons continuellement. C'est souvent dur à supporter et je souhaite que les arcahonnais en prennent une juste conscience.