Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS  conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique  et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région.  Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et  "contact" dans la barre des menus.  Vous pouvez également consulter quelques  articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique.  La rubrique "Catégories" vous  permet d'accéder aux articles par thème .

Arcachon - Le blog de Charles-Albert Lucas

Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région. Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et "contact" dans la barre des menus. Vous pouvez également consulter quelques articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique. La rubrique "Catégories" vous permet d'accéder aux articles par thème .

La République est en marche...

J'avais toujours rêvé d'une politique permettant de faire agir ensemble au service de notre  pays   des gens d'origine idéologique différente.

Mon premier engagement, en 1971, aux côtés de Franck Cazenave, député maire d'Andernos  (giscardien) s'inscrivait dans cette ligne. De cet engagement résultait ma présence au conseil municipal d'Andernos, puis ma candidature au Teich à la tête d'une liste d'Union Municipale qu'une gauche sectaire (1973) avait empêchée d'aboutir à l'initiative de Philippe Madrelle et de quelques Teichois plus malins qu'inspirés.

Ma présence actuelle d'opposant au conseil municipal d'Arcachon relève de la même démarche, contre un politicien qui ignore la pratique démocratique et saccage sa ville depuis 15 ans après avoir été élu avec le slogan "Halte au béton"... Il suffit de se promener en ville pour voir combien sa politique est en contradiction complète avec ses engagements...

C'est dire que les résultats de la présidentielle m'enchantent...

Elu local, je me contenterai ici d'une analyse locale de la situation nouvelle qu'Emmanuel Macron a su créer dans notre paysage politique qui est et sera bouleversé durablement...enfin!

Mais me voici devant un choix intéressant pour les élections législatives... Le non cumul des mandats oblige le député sortant à choisir entre sa mairie et son mandat de député.  Yves Foulon a longtemps espéré qu'il y aurait une voie pour différer ce choix. Il a même prévenu, en annonçant aux arcachonnais qu'il se représentait à la députation, qu'il  préparait  la mise en place d'une potiche (sympathique) en la personne de son premier adjoint, préposé jusqu'alors à la signature de la montagne de courrier municipal et aux cérémonies protocolaires...

Comme opposant municipal je pourrais me réjouir de la disparition d'un maire nuisible pour sa ville qui n'a pour elle qu'un projet de développement immobilier sans fin, la transformant peu à peu en  maison de retraite (dont il est le directeur)...et en zone de loisirs pendant une centaine de jours par an.

Comme citoyen, je pourrais tout autant souhaiter le remplacement d'un député insignifiant sur le plan national, et incapable d'obtenir de l'Etat les financements indispensables des infrastructures routières nécessaires à la réalisation de son projet local. N'oubliez pas que l'autoroute tant attendue, si elle vient un jour, sera financée par les impôts locaux... Tel est l'aveu de l'impuissance et de l'incompétence de  nos deux parlementaires locaux fait il y a quelques mois...

Mais je n'aurai pas satisfaction sur ces deux points, du moins à court terme...Alors je choisis de respecter les institutions et de voter cette fois en citoyen: je souhaite que le député sortant disparaisse de l'Assemblée Nationale; c'est sans doute le préalable nécessaire à son éviction totale et définitive de la vie locale.

Adhérent de "En Marche" je soutiendrai sans hésitation la candidate désignée, Sophie Panonacle, que les électeurs du Bassin vont découvrir avec bonheur; pour ce que j'ai pu en juger elle dispose d'une énergie et d'une détermination tout à fait remarquables. Elle vient de la société civile, selon l'expression consacrée, elle fait donc partie du renouvellement des visages.

Contrairement aux affirmations d'Yves Foulon qui prétend qu'il faut de l'expérience pour être député... Il faut avant tout une tête bien faite, une ouverture d'esprit et une ouverture aux autres, une disponibilité qui sont l'apanage de Sophie Panonacle qui aura un regard neuf et consacrera tout son temps à son mandat. Certes elle aura sa période de rodage de quelques mois, c'est naturel.

Ces qualités font complètement défaut au député sortant: englué dans la politique politicienne, submergé par le cumul des mandats, incapable de fixer une limite à sa folie immobilière et de donner un cap clair à son action nationale (si ce n'est le rêve fou d'un poste de Secrétaire d'Etat au tourisme).  Yves Foulon appartient à la vieille politique qui est morte dimanche dernier et que nous enterrerons avec soulagement en Juin; celle ou l'ambition personnelle prend le pas sur l'ambition collective, celle où l'intérêt personnel dirige la "carrière", celle où l'ego obscurcit le jugement, celle où "se servir" est plus important que "servir".