Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS  conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique  et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région.  Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et  "contact" dans la barre des menus.  Vous pouvez également consulter quelques  articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique.  La rubrique "Catégories" vous  permet d'accéder aux articles par thème .

Arcachon - Le blog de Charles-Albert Lucas

Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région. Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et "contact" dans la barre des menus. Vous pouvez également consulter quelques articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique. La rubrique "Catégories" vous permet d'accéder aux articles par thème .

FOULON, bilan? à Paris, insignifiant, néfaste à Arcachon

Yves Foulon a commencé sa campagne législative 2017 en dressant un bilan quantitatif de son action parlementaire... 242 Questions au gouvernement... BRAVO, mais le qualitatif ?, le local, à part la distribution scandaleuse d'une réserve parlementaire? Qu'en est-il dela voie rapide ? l'assainissement, le cadencement des trains entre Bordeaux et Arcachon, la redynamisation du commerce?

Et son action comme parlementaire à la commission de défense nationale? Lui qui est un grand spécialiste de ces questions dont très tôt, pendant son service national, il est devenu un spécialiste... 

A part ses petits costumes et sa belle petite gueule, son charme légendaire et son sourire ravageur qu'a-t-il apporté à sa circonscription? Pas grand-chose... 

Il aurait pu creuser sa petite cervelle pour apporter son dynamisme dans un dossier sensible, une idée neuve sur le plan de la politique intérieure ou extérieure... rien de tout cela. Il ne sait que se faire élire et se faire réélire, mais pendant cinq ans il n'a servi à rien... Il attend que son patron qui est détesté dans la France entière redevienne le président dans l'espoir d'un maroquin...

Seule apparition nationale: quand son copain, le maire du Puy, Laurent Vauquier, l'a bousculé pour le faire disparaître d'une tribune sur laquelle il avait eu le plus grand mal à se hisser.

Et le bilan arcachonnais? il n'est pas resté inactif me direz-vous... Certes, élu pour faire halte au béton, voilà un maire qui se prépare à lancer la construction de deux immeubles en front de mer qui sont dans la parfaite continuité de ceux qu'il condamnait en 2001, mais çà c'était avant quand il s'agissait de se faire élire.

Il contribuera  ainsi à boucler le front de mer de sa ville de la plus répugnante façon...

En réalité, dans l'action de cet homme il y a une grande part d'illusionisme...

"Limitons la hauteur des immeubles (2001)" et dix ans plus tard on bétonne à tour de bras dans toute la ville et loin de freiner et d'interdire on encourage les agrandissements, les surélévations, la densification sous toutes les formes imaginables ... Pour y parvenir on change même le PLU! Que s'est-il passé? FOULON a compris que lutter pour que sa ville ne décède pas d'une langueur démographique récurrente lui demanderait de mener une lutte sans merci contre la spéculation fonciére et immobiliére qui tue Arcachon depuis 40 ans. Alors il a baissé les bras... A quoi bon se battre, si en plus on peut se faire réélire sans se donner de maux de tête...

Les arcachonnais  ont leur part de responsabilité individuelle et collective dans ce désastre annoncé de longue date. Chacun voit son petit intérêt individuel, son profit immédiat. Chacun se mobilise lorsque son pré carré est menacé, sans voir à long terme... Et le maire s'enracine sur cette cécité collective, alors qu'il devrait être le premier à lutter contre cette tendance lourde. Loin de lutter il laisse évoluer la situation dans le sens de la pente... et la ville se défigure peu à peu à l'image de ces personnes d'âge qui luttent désespérement contre les signes du vieillissement et ne font que le précipiter (toute ressemblance avec des cas locaux et voulue...).

Alors il a changé d'optique: sa réélection se ferait plus facilement avec des vélos, des soins à domicile, un accompagnement individualisé pour le quatriéme âge, des constructions tape à l'oeil, et une politique dispendieuse, alors que la richesse potentielle de la commune aurait permis à la fois une baisse significative des impôts , l'arrivée d'une population rajeunie et un renouvellement raisonnable des  équipements.

En fait Yves Foulon a poursuivi sans le dire, en prétendant même le contraire, la politique néfaste de ces prédécessurs qui ont défiguré la ville en misant tout sur le tourisme et les résidences secondaires... Résultat le commerce ne va pas fort, la population viellit et continue à diminuer irrémédiablement. Le maire s'en accomode aprés avoir prétendu que la population allait revenir; mais les jeunes, les actifs ne peuvent habiter et travailler à Arcachon... C'est une politique au fil de l'eau qui est maquillé par des façades rutilantes et des équipements surdimensionnés.

Il croit pouvoir mettre à son actif la réalisation du centre ville, alors qu'il a, là aussi, poursuivi le travail entamé par ses prédecesseurs en bradant l'avenir aux promoteurs au lieu de garder la maîtrise fonciére au travers de quelques baux amphitéotiques qui auraient permis de faire venir une population permanente qui se replie sur Le Teich et  Mios et vit quotidiennement, à l'année des bouchons qui étaient largement prévisibles.