Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS  conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique  et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région.  Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et  "contact" dans la barre des menus.  Vous pouvez également consulter quelques  articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique.  La rubrique "Catégories" vous  permet d'accéder aux articles par thème .

Arcachon - Le blog de Charles-Albert Lucas

Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région. Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et "contact" dans la barre des menus. Vous pouvez également consulter quelques articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique. La rubrique "Catégories" vous permet d'accéder aux articles par thème .

LA CCSPL au travail... intéressant!

Je vous propose de découvrir ci-joint le CR de la réunion de la CCSPL dont j'ai évoqué les travaux il y a peu. Ce CR a été rédigé par l'association ARC EAU.

COMPTE-RENDU de la RÉUNION de la COMMISSION CONSULTATIVE

des SERVICES PUBLICS LOCAUX du 19 février 2015

(consacré à notre eau potable(

 

 

Grâce à ARC’EAU, la COBAS a dû renoncer à maintenir le contrat passé avec VÉOLIA jusqu’au 31 décembre 2017, son terme contractuel. Il s’arrêtera le 31 décembre 2015 comme l’a décidé, sous la contrainte, la COBAS le 29 janvier dernier.

Préalablement au choix par les élus du futur mode de gestion, ceux-ci ont l’obligation de recueillir les avis de la Commission Consultative des Services Publics Locaux (CCSPL) et du Comité Technique Paritaire (CTP). Ces consultations ont pour vocation, théoriquement, de permettre l’expression des citoyens sur le fonctionnement des services publics…

La CCSPL s’est réunie le jeudi 19 février 2015 dans les locaux de la COBAS, sous la présidence de M. Chansarel son président délégué, des élus[1], des associations de la CCSPL[2], et de Mme des Esgaulx, présidente de la COBAS.

M. Pélizzardi, directeur général des services a présenté la note rédigée par la COBAS et Collectivités Conseils, son conseil. Le but de ce document est d’assurer la présentation du service, ses enjeux, un rappel sur le prix de l’eau et son évolution. Il comprend également un développement comparé des modes de gestion et la proposition de choix du mode de gestion futur.

L’exposé terminé, plusieurs associations se sont élevées fortement contre le fait que la COBAS avait « omis » de leur adresser ce document, empêchant toutes discussions au sein des associations et donc un avis circonstancié sur la question du choix du mode de gestion. Ceci n’a guère ému les élus présents… Mais ARC’EAU, qui avait eu connaissance de ce document avant la réunion, en a fait devant l’assistance une critique sans concession : erreurs, lacunes, tout a été passé au crible de son analyse, avec un jugement particulièrement amusé sur les arguments dithyrambiques qui font l’éloge de la gestion en délégation : « …de la maîtrise correcte des conditions d’exécution du service, à la capacité d’innovation en matière de services proposés, d’engagements ambitieux pour l’optimisation des rendements de réseaux…en passant par un allégement de la responsabilité des élus, à la gestion des épisodes de crises, tempêtes, ou accidents climatiques… » en deux mots la DSP : la panacée, la solution miracle !

En résumé, une présentation volontairement partisane et grotesque qu’ARC’EAU a démolie, preuves à l’appui : Malgré une gestion en délégation par VÉOLIA de plus de 40 ans, jamais les usagers n’ont bénéficié de tant d’exploits…mais d’un tarif au zénith pour une service très médiocre !

Mais ARC’EAU a également fait des propositions : - pourquoi ne pas envisager une gestion en régie de la distribution, le captage, la production et le stockage étant confié à un délégataire pendant 5 à 6 ans ?

 - si la COBAS choisit initialement une gestion en DSP, pourquoi ne pas mener en parallèle une étude de gestion en régie et de comparer les résultats avec les offres des délégataires, meilleure façon de concurrencer les modes de gestion…

Pas un élu n’est venu défendre la délégation de service public, mais tous, toutes sensibilités confondues, ont voté pour une nouvelle DSP, confirmant la grande solidarité qui les unit quand il faut défendre la délégation de services publics….. et les délégataires !

En conclusion, un jugement sévère mais juste des associations : Certaines, dont ARC’EAU, ont refusé de prendre part à cette mascarade, les autres se sont abstenues. Un vrai clivage sur la forme mais aussi sur le fond s’est fait jour entre les élus d’une part et les associations d’usagers d’autre part.

L’avis de la CCSPL est purement consultatif. La gestion de service de l’eau potable au 1er janvier 2016 sera sans nul doute une DSP. Encore va-t-il falloir que la COBAS sorte « proprement » du contrat actuel.

À suivre…

 

Arcachon, le 24 février 2015

 


[1] Mmes,Charton, Fressaix,Grondonna,  MM. Pradayrol, Coeuret,Lourenço…

[2] CLCV, Club DEBA, COBARTEC, Gujan-Mestras Environnement, UTLRAC, ARC’EAU