Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS  conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique  et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région.  Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et  "contact" dans la barre des menus.  Vous pouvez également consulter quelques  articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique.  La rubrique "Catégories" vous  permet d'accéder aux articles par thème .

Arcachon - Le blog de Charles-Albert Lucas

Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région. Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et "contact" dans la barre des menus. Vous pouvez également consulter quelques articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique. La rubrique "Catégories" vous permet d'accéder aux articles par thème .

Les comptes de J.P. Chansarel (2)

Deuxiéme interrogation: Comment se fait-il que les Charges financiéres indiquées ci-dessous connaissent un accroissement de plus de 50% entre 2010 et 2013 alors que l'encours de la dette au 31/12 de chaque année reste stable? En principe si l'endettement est constant, la charge correspondante doit l'être également...

Cette question a été évoquée à la derniére commission des finances. Le maître Chansarel a commencé par me répondre que les charges financiéres incluaient le PPP de l'éclairage public, mais la responsable des finances, Mme Gouhier, l'a tiré par la manche et glissé quelques mots et a fini par reconnaître  qu'il y avait des taux variables... dans le panier d'emprunt souscrit par la mairie... Le tableau ci-dessous en est la preuve irréfutable, et quand M. Chansarel parle dans son Document d'orientation budgétaire d'une gestion active et dynamique de la dette (page 19), on ne sait pas précisément si cette gestion active et dynamique est au profit de la ville ou des banquiers dont il a été le collégue pendant de nombreuses années. Une chose est claire, cette gestion dynamique a un coût qui n'évalue pas favorablement!

Les comptes de J.P. Chansarel (2)
Les comptes de J.P. Chansarel (2)

Je ne veux pas, ici, inquiéter mes lecteurs plus que de raisons: la ville n'a pas, à ma connaissance, souscrit à des emprunts toxiques, au sens ou l'entend l'administration de Bercy, des emprunts assortis de formules de révisions dangereuses appuyées sur des indexes fantaisistes aux conséquences toujours douloureuses ; c'est ce qui ressort de la lecture du tableau d'amortissement fourni avec le compte administratif 2013. Mais elle a souscrit à des emprunts à taux variables ce qui constitue que M. Chansarel le veuille ou non une prise de risques pour les années à venir puisqu'il est impossible d'anticiper sur une connaissance précise des échéances à venir; en clair, les finances municipales sont dépendantes de l'évolution des taux d'intérêt, mais aussi de formules de révision et de possiblités d'arbitrages très complexes dont je ne suis pas sûr qu'il y est en mairie un spécialiste susceptible d'en maîtriser les subtilités.

 

 

Conclusions de ces deux articles:

La gestion de la dette arcachonnaise n'est pas transparente; le montant en est incertain et il vaut mieux s'appuyer sur des données statistiques dont les bases ne changent pas au fil des années et des astuces de présentation. De ce fait , en ce qui me concerne je considére que la dette n'était pas encore stabilisée à la fin 2013, et qu'il est impossible de savoir avec précision la charge financiére à 5 ans, à 10 ans correspondant à la dette actuelle. On peut comprendre que la tendance soit, enfin, à un début de désendettement (qu'il faudra vérifier autant que possible), lequel a commencé chez nos voisins depuis plusieurs années, de ce fait leur situation est beaucoup plus saine.
Les  parkings prévus (POA et Peynaud, sans oublier celui de la gare(?)) se chargeront-ils de "réemballer la diligence" dans les prochaines années, ou la raison finira-telle par l'emporter?

 

(Prochain article : Autre astuce de M. Chansarel, il crée ses propres normes de référence)