Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS  conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique  et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région.  Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et  "contact" dans la barre des menus.  Vous pouvez également consulter quelques  articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique.  La rubrique "Catégories" vous  permet d'accéder aux articles par thème .

Arcachon - Le blog de Charles-Albert Lucas

Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région. Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et "contact" dans la barre des menus. Vous pouvez également consulter quelques articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique. La rubrique "Catégories" vous permet d'accéder aux articles par thème .

Précisions sur la démographie arcachonnaise...

Depuis mon dernier article sur le sujet une nouvelle statistique est parue au journal officiel concernant la population d'Arcachon qui est de 11.278 habitants au 1er janvier 2013 contre 10.776 au 1er janvier 2012 soit une progression de 502 habitants. Rappellons que l'objectif fixé par Yves Foulon au début des années 2000 était de 12.000 à 13.000 habitants. L'objectif serait atteint ou presque? S'agit-il d'un renversement durable de la tendance ou d'une embellie sans lendemain? Nous le saurons au fil des années...

Commune d’Arcachon

Evolutions comparatives du nombre d’habitants

et du nombre de logements

Population

1968                         14 986

1975                         13 892

1982                         13 293

1990                         11 770

1999                         11 459

 

2010                         10 975

2011                         10 776

2012                         11 27

Nombre de logements

1968                     9 015

1975                     9 547

1982                   11 638

1990                   13 483

1999                   15 284

2009                   16 339

2010                   16 417

En jaune les logements, en bleu la population; c'est parlant! l'embellie de 2012 ne change rien...

En jaune les logements, en bleu la population; c'est parlant! l'embellie de 2012 ne change rien...

Cette question démographique est très importante pour l'avenir de la commune: il faut à la fois trouver des moyens pour faire venir une population permanente, mais que celle-ci ne soit pas composée uniquement de retraités même si ceux-ci ont  vocation  à venir s'installer à Arcachon.

Compte tenu de la spéculation qu'une politique d'urbanisme sans contrôle a déclenché seule une population riche peut venir se loger (en res. secondaire ou en res. principale) sur la commune; d'où l'impérative nécessité qu'il y avait à mener une politique foncière active pour constituer des réserves et réaliser des opérations ciblées sur la base de baux à long terme. Depuis son sacre, notre prince local n'a eu de cesse de brader le patrimoine foncier de la ville pour mener des investissements somptuaires comme la mairie... ou travaillent moins d'employés qu'il n'y en avait avant l'opération de destruction-reconstruction (6 millions €).

La tendance lourde est donc à une baisse de la population, à une population de plus en plus âgée... au détriment de la population active qui pourtant existe et travaille sur le bassin. Mais la politique municipale vide la ville de sa population de souche, au profit de nouveaux arrivants... Pour un élu qui met en avant sa qualité d'arcachonnais natif qui vit et travaille sur Arcachon... Il sera bientôt le seul...

Quelques logements sociaux ont été réalisés. Ils sont d'une belle qualité esthétique et s'insèrent bien dans la ville. Mais c'est de logements locatifs destinés à la classe moyenne dont la commune manque pour rééquilibrer sa démographie autant que faire se peut, d'où l'importance de réserves foncières, comme celles qui ont permis la ZAC de centre ville et qui ont été constituées par les maires précédents. Il fallait à la fois faire la ZAC et garder le reste du foncier disponible. Mais tel n'a pas été le choix de la municipalité et surtout du maire: Yves Foulon. La ville est maintenant au pain sec pour quelques années...

La problématique de la démographie est liée étroitement à celle de l'urbanisme dont nous reparlerons.