Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS  conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique  et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région.  Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et  "contact" dans la barre des menus.  Vous pouvez également consulter quelques  articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique.  La rubrique "Catégories" vous  permet d'accéder aux articles par thème .

Arcachon - Le blog de Charles-Albert Lucas

Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région. Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et "contact" dans la barre des menus. Vous pouvez également consulter quelques articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique. La rubrique "Catégories" vous permet d'accéder aux articles par thème .

Retour sur le conseil municipal d'avril 2014...

La lecture du PV de la séance du mois d'avril réserve une perle que l'on pourrait intituler: quand le maire se prend pour la majorité à lui tout seul...

"D14.04_29 – Syndicat Départemental d’Energie Electrique de la Gironde – désignation des représentants de la Ville au conseil syndical (Rapporteur : Patrick Lefebvre) –Première lecture–

La Ville d’Arcachon est membre du Syndicat Départemental d’Energie de la Gironde (SDEEG) depuis le 31 mars 1989. Le SDEEG a pour vocation de participer le cas échéant . toute activité. relative à la production, au transport, . la distribution, . l’utilisation de l’énergie électrique et au bon fonctionnement et la meilleure exploitation de la distribution d’électricité.

Conformément aux statuts de ce syndicat, il convient de designer trois représentants de la Ville qui siégeront au sein du conseil syndical du SDEEG.

Les candidatures suivantes sont proposées : Martine PHELIPPOT, Patrick LEFEBVRE, Yvette MAUPILE.

Le Rapporteur propose l’assemblée de bien vouloir :

- PROCEDER . la désignation, au scrutin secret, des trois délégués de la commune au sein du conseil syndical du SDEEG.

- Monsieur LE MAIRE précise qu’il convient pour cette délibération de procéder au vote. bulletins secrets puisqu’il s’agit d’un syndicat.

Madame BEY précise qu’en 2008 le vote était ouvert à l’opposition qui avait pu proposer des candidats.

Monsieur LE MAIRE confirme être dans les mêmes conditions et qu’il va être procédé à la distribution des bulletins.

Madame BEY affirme ne pas être dans les mêmes conditions puisqu’il ne lui a pas été donné de liste à constituer.

Monsieur LE MAIRE précise qu’il n’y en a pas et que la situation est identique aux précédentes désignations qui ont été faites.

Madame BEY demande si l’on peut se porter candidat.

Monsieur LE MAIRE répond par la négative.

Madame BEY souligne qu’en 2008, Monsieur GRANET s’était porté candidat et précise qu’elle tient .disposition la copie de la délibération n°3.2.4.1 est datée du 16.3.2008.

Monsieur LE MAIRE confirme que tout le monde peut être candidat, mais qu’il n’est pas obligé de le demander.

Madame BEY … (inaudible – problème lié à l’enregistrement).

Monsieur LE MAIRE précise qu’il donne la parole  à chaque fois et que par conséquent Madame BEY peut la prendre pour annoncer sa candidature.

Madame BEY demande que ce soit mieux explicité

Monsieur LE MAIRE souligne qu’il convient de connaître les mécanismes des procédures qui régissent les collectivités territoriales. Il ajoute que dans la prise de parole, une liberté totale de parole est donnée pour expliquer ce que Madame BEY souhaite ou veut.

Madame BEY annonce sa candidature dans le respect de la Loi et demande à Monsieur LE MAIRE de comprendre  « la dure vie d’un candidat de l’opposition ».

Monsieur LE MAIRE prend note de sa candidature et déclare les candidatures suivantes : Martine PHELIPPOT, Patrick LEFEBVRE, Yvette MAUPILE et précise que la candidature d’Annie BEY n’est pas retenue. Il annonce la distribution des bulletins.

Monsieur LUCAS avoue ne pas comprendre. Il note que Madame BEY a le droit de se présenter, mais sa candidature, sans vote, n’est pas retenue.

Monsieur LE MAIRE précise qu’elle a le droit de se présenter sans que sa candidature soit pour autant retenue et désignée par le groupe majoritaire.

Monsieur LUCAS souhaite savoir à quel moment le groupe majoritaire s’est réuni pour ne pas retenir sa candidature.

Monsieur LE MAIRE confirme qu’il s’est réuni dans l’instant, la Loi l’autorisant à ne pas proposer la candidature de Madame BEY.

Monsieur LUCAS note que c’est la décision de Monsieur LE MAIRE, puisqu’il n’a pas vu le groupe majoritaire se réunir et voter pour ne pas retenir la candidature de Madame BEY.

Monsieur LE MAIRE explique qu’il y a une procédure selon laquelle des candidatures sont proposées et votées.

Dans le cadre d’une intervention, Monsieur LE MAIRE ajoute que chacun est libre de dire ce qu’il veut.

Il précise que le groupe majoritaire n’a pas retenu la candidature de Madame BEY.

Monsieur LUCAS affirme que le groupe majoritaire ne s’est pas exprimé et que c’est la décision de Monsieur LE MAIRE.

Monsieur LE MAIRE ajoute qu’il est le représentant du groupe majoritaire, étant le Maire désigné, conducteur des débats.

Monsieur LUCAS précise que cela est enregistré et que cela sera vérifié."

Le Conseil Municipal procède au vote à bulletins secrets... et à l'issue de ce vote Monsieur LE MAIRE propose une suspension de séance de 10 minutes qui durera en fait plutôt 45 minutes.

Lors de la discussion de la délibération suivante, M. Foulon annoncera que la délibération retranscrite ci-dessus sera de nouveau soumise au vote avec un bulletin au nom de Mme Bey...Les questions de forme rejaillissent un jour ou l'autre sur le fond, c'est la raison pour laquelle j'y veille particuliérement.