Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS  conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique  et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région.  Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et  "contact" dans la barre des menus.  Vous pouvez également consulter quelques  articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique.  La rubrique "Catégories" vous  permet d'accéder aux articles par thème .

Arcachon - Le blog de Charles-Albert Lucas

Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région. Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et "contact" dans la barre des menus. Vous pouvez également consulter quelques articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique. La rubrique "Catégories" vous permet d'accéder aux articles par thème .

Retour de Vacances

De retour de vacances qui m'ont empêchées de participer au dernier conseil municipal, mais m'ont permis de visiter la côte basque espagnole par la mer (et d'en constater l'extraordinaire vitalité économique et démographique), je me suis saisi de la presse que j'avais laissé de côté.
Et tout de suite la politique, la petite et la grande, a repris ses droits: Sarkozy à tous les étages... un éditorial du Monde (Eh oui un divers droite lit Le Monde...) dont je n'hésite pas à vous livrer un court extrait:

"...C'est oublier qu'être dépositaire de l'intérêt général du pays, ou aspirer à le redevenir, suppose une exemplarité incontestable. La morale publique ne se résume pas seulement au respect élémentaire de la légalité. Sauf à saper gravement la confiance des citoyens, elle implique que les responsables politiques soient au-dessus de tout soupçon. A l'évidence, ce n'est pas le cas de M. Sarkozy".

Je saute ensuite sur le livre publiée par Marlène Peyrutie, qui raconte l'histoire d'une campagne cantonale...quelques heures de grand plaisir, une lecture rafraichissante que je recommande à tous les acteurs du microcosme local.

Je lis aussi avec bonheur l'éditorial de J.C. Guillebaud publié dimanche dans notre bon journal SO. Parlant encore de Sarkozy et des affaires, il constate que le lien entre toutes, ce n'est pas seulement le personnage emblématique de l'ancien président, mais c'est aussi l'Argent, et la cupidité de tel ou tel acteur... Il est vrai que Sarko n'a jamais caché son appétit pour l'argent, après le pouvoir...

Après toutes ces histoires de financement plus ou moins légaux, je suis stupéfait par la patience des soutiens de l'ancien président dont le moins que l'on puisse dire c'est qu'après avoir beaucoup promis il a peu tenu.

Je me souviens des propos tenus par Nicolas sarkozy dans le bureau de Jean-Pierre Lucas devant le cabinet du maire d'Arcachon rassemblé lors de sa dernière visite à Arcachon: "Je ne vous décevrai pas..." Eh bien oui je suis déçu, furieux même!

C'est parce que j'ai été pareillement déçu par Yves Foulon que je suis maintenant conseiller municipal d'opposition. Et pendant la dernière campagne municipale j'ai constaté quelques irrégularités juridiques:

-Mise à disposition gratuite du Tir au vol pour les "Amis de Nicolas Sarkozy".

-Utilisation probable par le maire d'une liste des "nouveaux arrivants" à Arcachon (utilisation contestée par la municipalité, mais confirmée par quelques témoins).

-Utilisation par le maire de la salle de l'Olympia (alors qu'elle n'avait pas été proposée aux autres listes) et qui devrait figurer dans ses comptes de campagne.

-Mise à disposition de véhicules municipaux pour transporter des électeurs le jour du scrutin et orienter leurs votes (incident Osiris lors du premier tour).

Je pensais que nous entamerions, avec Anny Bey, des procédures pour ces motifs variés.
Déjà envolée vers d'autres ambitions départementales, elle n'a donné aucune suite... Je me suis donc tourné, seul, vers mes conseils, puis vers des spécialistes de ces questions et je me suis vu conseillé de m'abstenir de toutes instances, pour plusieurs raisons:

- Il est difficile pour un avocat du barreau de Bordeaux d'entamer discrétement une instance contre un confrère, puisqu'il est tenu d'en avertir préalablement son Batonnier.

- La large victoire du maire rend difficile une remise en cause du résultat global à partir d'irrégularités mineures...

- La faiblesse des montants financiers en cause, dans le cadre du financement de la campagne (30.000€ environ).

Il m'a donc été conseillé d'attendre des occasions plus flagrantes pour saisir la justice administrative ou pénale, les juges ne voulant pas voir les cours envahies par des débats portant sur des questions secondaires. Je me suis donc abstenu,...et Yves Foulon doit penser, comme son mentor : pas condamné donc innocent. Mais, hélas, la morale n'est pas sauve ...

La morale n'est pas non plus au rendez-vous de la déclaration faite par Anny Bey à mon sujet devant le conseil municipal. Profitant de mon absence, elle a déclaré que j'avais donné ma procuration à l'opposition de gauche, et que de ce fait je n'étais plus autorisé à m'exprimer au nom de la liste Arcachon d'abord.

-Il n'y a pas de groupe politique au sein du conseil municipal, suite à la modification du réglement intérieur. J'ai confié ma procuration à Mm Pajot Tauzin qui n'est pas, à ma connaisance, une militante socialiste. A qui d'autres aurai-je pu la confier? A Monsieur le Maire peut-être? ou à Monsieur Lamara? Pas à Anny Bey en tout cas, puisqu'elle ne veut plus avoir de contact avec moi! Que n'aurait-elle pas inventé si je n'avais pas donné ma procuration à quelqu'un?

-"Arcachon d'abord" est, avant d'être le label d'une liste, une association régie par la loi de 1901 dont je suis encore l'un des vice présidents, et dont Anny Bey ne fait pas partie... La liste dont elle se réclame a cessé d'exister le soir des élections. Le comportement d'Anny Bey à mon égard et à celui de nombreux colistiers fait que le groupe constitué autour de sa candidature a disparu et c'est dommage.

C'est dire combien la déclaration d'Anny Bey est dans la ligne d'une pratique politique ringarde et d'une moralité politique douteuse, reposant sur la mauvaise foi et l'effet d'annonce dont pour ma part je me désolidarise complétement.

J'appartiens depuis bien longtemps à une droite modérée. Je  me reconnais aujourd'hui dans un nouveau parti "NOUS CITOYENS" que j'ai rejoint à la suite des élections municipales et qui est porteur d'avenir, lui.

Je reviens trés vite pour vous donner les informations sur les récentes commissions, mon point de vue sur le budget municipal et quelques autres points (POA- Enquête sur le banc d'Arguin, prix de l'eau etc...).