Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS  conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique  et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région.  Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et  "contact" dans la barre des menus.  Vous pouvez également consulter quelques  articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique.  La rubrique "Catégories" vous  permet d'accéder aux articles par thème .

Arcachon - Le blog de Charles-Albert Lucas

Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région. Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et "contact" dans la barre des menus. Vous pouvez également consulter quelques articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique. La rubrique "Catégories" vous permet d'accéder aux articles par thème .

Difficultés aussi dans l'opposition arcachonnaise

M’étant engagé à rendre compte ici même du déroulement de mon mandat, je manquerai gravement à mon engagement si je tardais plus à vous tenir informé d’une vraie difficulté dans mon travail de conseiller municipal.

Lorsque je me suis engagé sur la liste « d’Arcachon d’abord », c’est à la suite d’un grand nombre de contacts engagés entre André Tillier et moi-même avec Anny Bey et Françoise Visticot qui l’accompagnait alors. Compte tenu des mésaventures de Françoise avec Yves Foulon, nous avions posé que le principe de la discipline de vote ne s’appliquerait pas si nous avions la majorité au conseil, chacun resteraitlibre de son vote, mais serait engagé par le programme mis en place par la liste. C’était pour moi, et pour André Tillier aussi, une question de principe.

Quand, élu je me suis retrouvé en tête à tête avec Anny Bey pour préparer le second conseil de la mandature, grande a été ma surprise quand je l’ai entendue formuler le souhait suivant : « Charles-Albert, je t’écoute et après je décide de ce que nous faisons puisque je suis la tête de liste… ». Je pense aussi que grande a été sa surprise quand je lui ai exposé ma volonté de faire de l’obstruction si le maire n’acceptait pas de renvoyer le nouveau règlement intérieur en commission comme il était prévu dans les textes.

Je lui ai ensuite proposé que nous nous concertions sur les autres dossiers pour parvenir à des positions communes ou voisines, mais Anny Bey a refusé. C’est ainsi que nous avons été au deuxième conseil. Il s’est passé comme il s’est passé. Loin de moi d’avoir des regrets, et si c’était à refaire je le referai.

Dans les jours qui ont suivi j’ai reçu d’Anny un mail de rupture, je dirai presque de licenciement qui m’a beaucoup choqué; en ce qui me concerne, je reste disponible pour travailler avec Anny Bey, encore faut-il qu’elle le veuille ? Mais surtout je resterai fidèle aux engagements pris devant les électeurs et exercerait mon rôle d’opposant tant au conseil qu’en-dehors.